Tous les projets

L’Étoffe de l’Europe® - Conseil de l'Union européenne - Bruxelles

Bruxelles - Belgique

Le tissage est le fil conducteur de l’ensemble des interventions artistiques. Il exprime la souplesse, la patience, l’agilité, le principe féminin face à la monumentalité de l’architecture des bâtiments, et le collectif dans sa force de proposition et d’action mais aussi dans sa capacité de résilience. Nous avons créé un textile complexe et riche, joyeux et pétillant, dont la chaîne est composée des couleurs des 27 drapeaux des États de l’Union et la trame des drapeaux des présidences successives, une sorte de data-tissage que nous avons nommé L’Étoffe de l’Europe®, comme une évidence.

Enjeux du projet

En +

Depuis la naissance de l’Union européenne comme institution, des femmes et des hommes tissent patiemment les fils de cette entité, tout d’abord économique, puis politique, fondée par 6 États progressivement rejoints par d’autres pour former aujourd’hui un ensemble de 27 États qui regroupent près de 450 millions de citoyens dont la diversité n’est pas à démontrer.

La puissance et la richesse de l’Europe sont indiscutables. Ses valeurs et ses objectifs sont néanmoins à réaffirmer en permanence car rien n’est jamais acquis, comme dans toute grande cause. Sa force est cette formidable capacité de création collective et collaborative en perpétuels ajustements, comme un vaisseau maintient son cap par rapport au vent, à la mer et à la houle.

C’est cette appartenance à un collectif qui nous grandit et ce tissage sans relâche d’une dynamique commune qui permettent de relancer aujourd’hui l’Europe dans le contexte sanitaire, économique et politique mondial.

Puissance, relance et appartenance, les clés du projet de la France pour ces 6 mois sont ainsi incarnées dans l’ensemble des espaces mis à la disposition de la présidence française pour manifester de sa présence dans les deux bâtiments Juste Lipse et Europa.

Le tissage est le fil conducteur de l’ensemble des interventions artistiques. Il exprime la souplesse, la patience, l’agilité, le principe féminin face à la monumentalité de l’architecture des bâtiments, et le collectif dans sa force de proposition et d’action mais aussi dans sa capacité de résilience.

Nous avons créé un textile complexe et riche, joyeux et pétillant, dont la chaîne est composée des couleurs des 27 drapeaux des États de l’Union et la trame des drapeaux des présidences successives, une sorte de data-tissage que nous avons nommé L’Étoffe de l’Europe®, comme une évidence.

Cette étoffe est faite de la matière, des valeurs et des projets que tissent ensemble les institutions, les nations et les citoyens européens tout en exprimant la diversité de leurs cultures : ensemble, ils participent au tissage d’une œuvre commune.

L’Étoffe de l’Europe® est devenue le nom de l’ensemble du projet.

Il incarne le changement de paradigme de la transition environnementale. Ainsi a-t-il été conçu dans un souci d’exemplarité en la matière, tant dans l’approche globale de son écoconception et de la gestion de son économie que dans sa fabrication : faible consommation de matières premières et d’énergie, recyclage de l’ensemble des équipements et des matériaux et des déchets, circuits courts de production et de transport.

L’Étoffe de l’Europe® se décline sous plusieurs formes artistiques – architecturale, scénographique, graphique, numérique et textile – à travers sept espaces dédiés au sein des bâtiments avec notamment l’installation textile monumentale de 650 m et une fresque de data-tissage de 16 mètres de long dans le Forum Europa en passant par les 12 ascenseurs du bâtiment Juste Lipse.

Elle se déploie également dans les créations françaises dans plusieurs autres champs artistiques :

  • tout d’abord Aour Europe: l’œuvre audiovisuelle monumentale et imprimée de l’artiste Jacques Perconte est un tissage d’images de nature. Elle explore les paysages européens qui écrivent son histoire personnelle. Il nous invite à prendre le temps de respirer. D’apparence très technologique, son travail filmique se veut profondément écologique.
  • puis Intersection(s), cette ligne de paravents tissés par la créatrice textile Jeanne Goutelle à partir de déchets industriels stéphanois et qui illustre le renouveau des arts textiles aux frontières de l’art, de l’artisanat et du design.

Enfin, le projet offre une vitrine européenne à la jeune création et au design français à travers :

  • l’exposition Décors et paysages, réalisée sous le commissariat de Lola Meotti, de 6 jeunes talents de la scène artistique française émergente vivant en Belgique : Léa Bélooussovitch, Jérôme Bonvalot, Vincent Chenut, Loup Lejeune, Lise Peroi, Lucien Roux.
  • les chaises de la ligne Gravêne en plastique recyclé, éditée par Maximum.
  • les tables basses de la ligne Star du designer Olivier Gagnère édité par Coédition,
  • et enfin, la ligne de mobilier Hémicycle du designer Philippe Nigro en partenariat avec le Mobilier national.

Focus Data Tissage

Lire la suite

+

Demandez à recevoir le dossier pdf du projet

    Saisissez votre nom complet

    Saisissez un courriel valide

    Saisissez un message bref

    Générique

    Architectes Scénographes, mandataire : Ateliers Adeline Rispal

    Design & création graphique : SI | Studio Irrésistible

    Conception lumière : Les éclaireurs

    Créatrice textile : Jeanne Goutelle Atelier

    Plasticien, réalisateur de films expérimentaux : Jacques Perconte

    Conseiller technique équipement multimédia : Innovision - Alain Dupuy

    Commissaire exécutive Exposition "Décors et paysages" : Lola Meotti

    Jeunes artistes exposés : Léa Belooussovitch - Jérôme Bonvalot - Vincent Chenut - Loup Lejeune - Elise Peroi - Lucien Roux

    Design Ligne Hémicycle / Ligne Roset en partenariat avec le Mobilier national : Philippe Nigro

    Design Ligne Star / Coedition : Olivier Gagnère

    Bureau de contrôle : SOCOTEC BELGIUM

    Prototypes installation Atrium : Procédés Chenel

    Entreprise de réalisation des installations artistiques : Delta Production

    Entreprise Équipements multimedia : MHB

    Entreprise de réalisation des paravents en serrurerie : Alex Cobas