Tous les projets

Qatar National Museum

Doha - Qatar

La scénographie s’installe dans le bâtiment-nature de Jean Nouvel comme les nomades s’installaient dans leur environnement naturel : orientation des implantations contre le vent du nord, mobiliers à usages multiples selon leur configuration, à base de formes rectangulaires simples faisant référence aux multiples mobiliers textiles, tant des nomades dans le désert que des sédentaires sur les côtes.

Enjeux du projet

En +

Dans le bâtiment conçu par Jean Nouvel, longue rose des sables posée devant la baie de Doha, le projet prévoit la mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel du Qatar, tant à l’échelle du musée lui-même qu’à celle du pays tout entier.

La scénographie des salles d’expositions propose des regards croisés sur un pays péninsulaire profondément marqué par la dualité mer/désert : films d’auteurs internationaux sur le Qatar d’aujourd’hui, collections matérielles et immatérielles. Ces œuvres dialoguent pour montrer les racines de la culture qatari et la permanence de ses traditions dans un contexte de développement économique accéléré.

La collection permanente s’installe comme les nomades s’installaient dans leur environnement naturel : orientation des implantations contre le vent du nord, mobiliers à usages multiples selon leur configuration, à base de formes rectangulaires simples faisant référence aux multiples mobiliers textiles, tant des nomades dans le désert que des sédentaires sur les côtes. Le patrimoine immatériel en est indissociable, lui qui se transmettait oralement de génération en génération est devenu matière en voie de disparition. Un des objectifs du musée est d’en stimuler la collecte et d’en faciliter la transmission afin de restituer les sources créatrices des générations futures.

Principes muséographiques / médiation :

Une base commune forme « un catalogue de mobilier » qui permet en les combinant, de répondre aux besoins spatiaux, aux besoins des collections et des contenus.

Ce catalogue reprend le langage du pays et est formé par :

Les « tapis », strates plates modulaires ;

Les « campements », regroupement des collections selon les (sous)thématiques ;

Les films, ils viennent compléter les collections en apportant un nouveau regard et de nouveaux contenus ;

Les vitrines, écrin de protection pour les œuvres sensibles ;

Le « Nomad Pad : The Virtual Emitting Museum », l’accompagnant numérique du visiteur.

Tous les outils de médiation proposés encouragent les échanges et incitent les visiteurs à s’engager sur des chemins menant à une meilleure connaissance de l’objet, à travers son sens, son usage, son histoire, etc.

Casser les barrières en proposant aux visiteurs des approches transversales où certains objets, seraient plus signifiants pour eux et leur ferait écho.

Entre visite individuelle et en groupe, chaque visiteur est libre de son parcours pour que son expérience soit unique.

Lire la suite

+

Demandez à recevoir le dossier pdf du projet

Form is deprecated, please contact the webmaster to upgrade this form.

Générique

Architecte et scénographe , mandataire : Atelier Jean Nouvel - Paris

Architectes scénographes associés : Studio Adeline Rispal - Paris

Muséographie : AP'Culture, Béchir Souid - Paris

Éclairage : Licht Kunst Licht, Andreas Schultz - Bonn

Ingénierie et design multimédia : InnoVision, Alain Dupuy - Paris

Signalétique : Pentagram, Angus Highland - Londres

Conception sonore : Diasonic, Louis Dandrel - Paris

Direction artistique des images : Antoine Buonomo