Tous les projets

Pavillon de la France - EXPO 2015

Milan - Italie

Dans ce grand « marché », la scénographie incarne un territoire physique, social et culturel à réensemencer de nouvelles approches. Tel un organisme vivant, elle colonise la structure du pavillon au-dessus de la foule des visiteurs pour montrer la qualité et la diversité des atouts de la France. Prospective scientifique et technologique et tradition, agroécologie, agro-industrie et alimentation tissent les liens indéfectibles de l’approche française.

Enjeux du projet

En +

La France expose les moyens qu’elle met en œuvre pour relever le défi alimentaire et ainsi répondre au thème général de l’exposition universelle de Milan : « Nourrir la planète, énergie pour la vie ».

Les visiteurs profitent du temps d’attente dans un vaste jardin pour recher­cher dans le passé des enseignements susceptibles d’éclairer le futur. Dans les méandres labyrinthiques de ce paradis à reconquérir de la diversité des cultures, jardin luxuriant de végétaux extraordi­naires inconnus et pourtant archaïque de nos régions, le visiteur traverse trois « paysages » dédiés successivement aux cultures céréalières et à l’élevage, à la poly­culture, à la culture maraichère avant d’ac­céder au marché aux abords de la halle.

D’un paysage à l’autre, des terroirs émergent progressivement du sol pour atteindre le niveau des étales du marché. Les végétaux inconnus du grand public libèrent senteurs couleurs, formes extraor­dinaires.

Des agriculteurs les soignent et renseignent les visiteurs sur les végétaux inconnus, les raisons de leur disparition de nos marchés, les ensei­gnements à en tirer. À partir de petits questionnements, les visiteurs accèdent progressivement à un faisceau de grands enjeux français et planétaires.

Trois grands écrans LED installés dans les parterres ouvrent des perspective sur des images de la diversité des paysages français, « augmentés » et décryptés au moyen d’animations ludiques et didac­tiques du réalisateur talentueux Denis van Waerebeke. Le mot FRANCE apparaît sur chacun d’eux entre les paysages.

Le Pavillon France se dresse fièrement au fond de ce jardin comme un territoire reconquis abritant un vaste paysage inversé, à la fois grotte et cathédrale. Il est colonisé par la scénographie pour évoquer un territoire physique, social et culturel à réensemencer de nouvelles approches de l’alimentation et de sa production. Paysage rêvé, tissé de terres, de végétaux et de produits, d’hommes et de projets, il repose au sol sur de puissants piliers qui le rap­prochent des visiteurs. Chaque pilier cor­respond à une des grandes thématiques.

L’architecture et la scénographie synthé­tisent ainsi les deux enjeux principaux :

« Produire plus » : l’enveloppe plissée déploie ses 1500 m2 au-dessus des 1000 m2 du sol de l’exposition dédiés aux visi­teurs. La pleine terre et le hors-sol s’y conjuguent au présent et au futur pour accroître le potentiel de la production fran­çaise.

« Produire mieux » : une grande diver­sité de produits de qualité des terroirs français, bruts et transformés, issus d’une agriculture durable, colonisent également l’enveloppe qui devient grenier, resserre, cave, cuisine, lieu de délectation et de dégustation.

Le concept de halle de marché est déjà une scénographie en soit, dotée d’une grande puissante évocatrice : à l’origine un espace d’échanges de produits entre la campagne et la ville, le marché devient là un lieu de rassemblement des énergies autour de cette question vitale « Comment nourrir la planète, énergie pour la vie ?».

Une scénographie foisonnante et immersive

Sous la voûte du pavillon, les visiteurs accèdent ensuite à un foisonnement de matières, d’odeurs, de végétaux, de produits, de technologies…des plus locaux au plus globaux, des plus traditionnels aux plus innovants, 1 300 m2 de paysage inversé tissé de vrais végétaux et de vrais produits qui repose sur de puissants piliers.
L’univers de l’agriculture et de l’alimentation est un système complexe dans lequel tous les facteurs et tous les acteurs ont interdépendants. La France a un rôle important à jouer pour faire comprendre cette belle complexité, proposer des pistes de recherches et d’actions et ainsi donner des clés aux citoyens du monde pour se repérer dans cet univers.

Dans ce grand « marché », la scénographie incarne un territoire physique, social et culturel à réensemencer de nouvelles approches. Tel un organisme vivant, la scénographie colonise la structure du pavillon au-dessus de la foule des visiteurs pour montrer la qualité et la diversité des atouts de la France. Le contact avec de vrais produits et de vrais objets exprime l’ancrage profond et charnel de notre lien avec la nourriture.
Le pavillon est à la fois une halle, une grange et une cave, une cathédrale et une ruche de plus de 300 alvéoles, un laboratoire des innovations, un lieu de délectation et d’éducation.

En moins de 30 mn, les visiteurs peuvent ainsi avoir capté à la fois une profusion de sensations et d’émotions et accédé à des clés de compréhension des enjeux et des solutions qui leur permettront de dévelop­per un intérêt pour cet univers, voire de s’engager à leur niveau.

Les visiteurs désirant en savoir plus peuvent s’approcher des piliers de la voûte et trouver dans ses plis un foisonnement d’expériences, de matières, d’odeurs, de végétaux, de produits, d’informations. Ils peuvent également se rendre dans l’espace partenaires où ils sont invités à prendre place à la grande table de ren­contres et de dégustations.

Le numérique au service des messages de la France

Juchés sur de vastes plateaux de remorques agricoles pour les placer au-dessus de la foule, trois autres fenêtres numériques diffusent de courts films d’animation synthétisant, sur un mode poétique et ludique accessible à tous, les grands axes de l’action française.

Comme sur un marché, des acteurs (pro­ducteurs, chercheurs, experts…) montent sur les remorques et s’adressent à la foule des visiteurs, répondent à leurs questions, selon une programmation développée tout au long de EXPO 2015.

Une conception collaborative

L’intelligence collective à mettre en oeuvre pour relever le défi alimentaire se traduit également dans la méthode collaborative adoptée pour la conception de l’exposition :
– le programme scientifique a été conçu par le Commissaire général de la France et le conseiller
scientifique, Alain Blogowski, en collaboration avec plus de 150 organismes français publics et privés ;
– la muséographie, la scénographie et la recherche des contenus ont été conçues par le Studio Adeline Rispal pour rendre visibles la richesse et la multiplicité des recherches dans tous les domaines.

Lire la suite

+

Demandez à recevoir le dossier pdf du projet

Form is deprecated, please contact the webmaster to upgrade this form.

Générique

Architectes : XTU Architects - Paris

Architectes associés : ALN Atelien Architecture - Milan

Scénographes de l'exposition et du jardin agricole : Studio Adeline Rispal

Signalétique : Chevalvert

Jardin agricole : Agence Thierry Laverne

BET environnement : Oasiis

Eclairage : Licht Kunst Licht

Ingénierie et design multimédia : InnoVision

Production des films : Les films d'ici / Denis van Waerebeke, réalisateur

Conseil scientifique de l'exposition : Alain Blogowski

Consultant médiation : André Giordan

Entreprise générale, mandataire : CMC di Ravenna - Milan

Photos : Luc Boegly